dzogchentoday-the-song-of-primordial-evidence.jpg
dzogchentoday-paul Baffier

Écrit par Translation Committee

Le comité de traduction Dzogchen Today!. Mila Khyentse, Philippe Cornu, Damien Brohon, Paul Baffier, Grégoire Langouet, Vincent Fijalkowski, Nils Derboule.

Blog | Traductions des Textes Dzogchèn | Traductions Dzogchèn

Le chant de l’évidence primordiale est l’un des textes fondamentaux les plus importants du Dzogchèn. Traduit par le Comité Dzogchen Today!

 

Le Chant de l’Évidence primordiale

En langue de l’Inde : “Santidarpa”.

En tibétain : rdzogs pas chen po sa gcig pa

En français : “La Terre unique de la Grande Perfection”.

Svasti !

Hommage à la Radiance des radiances, le Victorieux Samantabhadra,

Grande Félicité spontanément parfaite des Trois Vajras* du Corps, de la Parole et de l’Esprit !

L’expression naturelle de la variété des phénomènes est non-duelle,

De même, les phénomènes individuels sont dénués d’élaborations conceptuelles.

Bien que l’on pense “c’est ceci” ou “c’est cela”,

Les formes dans leur ensemble sont totalement pures,**

Et comme on le reconnaît, on abandonne la maladie de l’effort,

En demeurant naturellement, l’état primordial s’établit spontanément.

Ainsi s’achève “Le Chant de l’évidence primordiale, esprit pur et parfait”.

 

*Note 1 : les Trois Vajras : les trois aspects indestructibles du Corps, de la Parole et de l’Esprit éveillés.

**Note 2 : la traduction de rnam par snang mdzad kun tu bzang : désigne à la fois Samantabhadra, le “Bien primordial” et son “rayonnement” Vairocana. Il s’agit donc d’une assimilation des deux. ll est à noter que le traducteur de ce texte, parfois considéré comme son auteur, s’appelait Bairotsana.

Cette version de ce texte séminal du Dzogchèn provient du rnying ma rgyud ‘bum, l’anthologie des textes de l’école des Anciens. Le texte apparaît également dans la liste des Cinq traductions anciennes, appelé byang chub sems rig pa khu byug : Le chant de l’évidence primordiale, esprit pur et parfait.

Version tibétaine (Wylie) du rNying-ma rGyud-‘bum :

rgya.gar.skad.du/ san.ti.dar.pa/ bod.skac.du/rdzogs.pa.chen.po.sa.gcig.pa/ Svasti: dpal.gyi.dpai/ bcom.idan.hdas/kun.tu.bzang.po/ sku.gsung.thugs.rdo.rje.bde.wa.chen.po.la.phyag.htshal.lo/ / (1) sna.tshogs.rang.bzhin.myi.gnyis.kyang/ (2) cha.shas.nyid.du.spros.dang.bral/ (3) ji.bzhin.pa.zhes.mi.rtogs.kyang/ (4) rnam.par.snang.mdzad.kun.tu.bzang (5) zin.pas.rtsol.ba’inad.spangs.te/ (6) lhun.gyis. gnas.pas.bzhag.1 pa.yin/ Byang.chub.kyi.sems.rig.pa.khu.byug.rdzogs.so/

La réalité du geste

Dans “la réalité du geste”, le dernier article de la série sur le geste, Mila Khyentse parle de la nature réelle du geste, de l’action.

Je fais donc je suis

Dans « Je fais donc je suis » Damien observe comment la vue du Dzogchèn libère de l’illusion d’un moi fabriqué par l’action.

L’enseignement spécial du sage et radieux souverain

“L’enseignement spécial du sage et radieux souverain” de Patrul Rinpoche est une nouvelle traduction du comité de traduction Dzogchen Today!

La dynamique du geste

Découvrez l’article de Johanne “la dynamique du geste” perçue comme expression de la nature de l’esprit, avec une dédicace au Bhoutan.

Pourquoi commencer le chemin de la Grande Perfection ?

Dans “Pourquoi commencer le chemin de la Grande Perfection ?”Vincent évoque ses motivations à entreprendre le chemin de la Grande Perfection.

Chats et singes

Dans sa biographie du maître dzogchen et tertön Jamyang Khyèntsé Wangpo, Jamgön Kongtrul compare les pratiquants à des singes et à des chats.

Le dragon illusoire

Dans “Le dragon illusoire”, Paul parle des illusions du chemin pré-spirituel ou comment la procrastination empêche de vraiment commencer.

La montagne est vivante ! 3

Dans «La montagne est vivante ! 3» Paul évoque l’incidence de la montagne sur la vie humaine et la redéfinit parmi les autres formes d’êtres.

Moi, moi, moi (et les autres ?)

Dans « Moi moi moi (et les autres ?) », Damien nous propose de rencontrer un moi au-delà du moi et un autrui libre de toute idée d’autrui.

Le jeu du repli et du rejet

Dans Le jeu du repli et du rejet, premier article de la série “La vie ensemble”, Nils fait le lien entre les trois émotions fondamentales qui guident notre vie, et leur nature véritable.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles et les tout nouveaux articles de Dzogchen Today!