La renne du bal

Written by Mila Khyentse

Mila Khyentse est un enseignant français du Dzogchèn et du Bouddhisme tibétain et l'initiateur du projet Dzogchen Today!

Blog | Dzogchèn Introduction générale | Réflexions sur la vie

Dans cet article, “La renne du bal”, Mila Khyentse parle des qualités Dzogchèn des huit ou neuf rennes du Père Noël.

La renne du bal

C’est la fin de l’année une nouvelle fois. Et comme toutes les fins d’année, petits et grands attendent le passage du Père Noël. Ce rejeton moderne de la figure bienveillante du saint Nicolas du Moyen Âge, ne saurait exister sans ses huit rennes. Il ne pourrait pas traverser le monde entier et faire sa tournée en une seule nuit ! Et pourtant, nous ne les connaissons pas très bien ces auxiliaires si précieux du vénérable vieillard le plus connu du monde.

Les rennes sont les candidates parfaites pour la pratique de la Grande Perfection ! Dans beaucoup de textes, on nous décrit les qualités qu’il est nécessaire de posséder pour arpenter ce chemin : humilité, paix, puissance et majesté cachées, intrépidité.

Ils apparaissent dans un très vieux poème anglais, vraisemblablement du Moyen Âge, intitulé « Une visite de saint Nicolas » où l’on parle d’un vieil homme du Nord conduisant un traîneau tiré par huit rennes. L’histoire nous dit qu’au début, saint Nicolas ne se déplaçait qu’en raquettes dans les pays du Nord de l’Europe. Pourtant, son influence s’étendant, il dût rapidement couvrir une surface bien plus importante. Il eût alors l’idée d’inviter tous les animaux du Grand Nord lors d’une, fête, un bal, et tous se déplacèrent : le loup de Sibérie, le phoque, l’ours blanc, le lièvre arctique, la sterne, l’aigle, le pingouin… Sauf un : le renne qui, modeste, pensa qu’il n’était pas taillé pour le job. Il resta donc dans sa prairie à brouter. Il est d’ailleurs nécessaire de préciser que c’est UNE renne et non pas un renne, car seules les femelles gardent leurs magnifiques bois en hiver. C’est pourtant elle qui fut choisie renne du bal, sans même y être allée ! Saint Nicolas avait décelé en elle les qualités qu’il recherchait : humilité, paix, puissance et majesté cachées. Voilà qui lui plût ! Il proposa à notre renne une association et, pour la convaincre, il lui donna le pouvoir de voler. Elle qui était intrépide et qui rêvait de voir le monde sauta sur l’occasion.

dzogchentoday-the-prom-reindeer-2

Elle ramena sept de ses congénères et, depuis, chaque année, elles conduisent le bon saint partout dans le monde. En 1939, une neuvième renne s’ajouta à l’équipe : Rudolph, la renne au nez rouge, qui permet au Père Noël (anciennement saint Nicolas) d’avancer dans le brouillard.

Les rennes sont les candidates parfaites pour la pratique de la Grande Perfection ! Dans beaucoup de textes, on nous décrit les qualités qu’il est nécessaire de posséder pour arpenter ce chemin : humilité, paix, puissance et majesté cachées, intrépidité. La Grande Perfection se réalise aussi en broutant dans la prairie sous la voûté étoilée de la plus belle nuit de l’année.

Bonnes fêtes à toutes et à tous !

Nenikekamen!

Avec “Nenikekamen!” Grégoire compare le marathon, épreuve phare des Jeux Olympiques, avec le chemin du Dzogchèn.

Cérémonie d’ouverture

Nils compare la cérémonie d’ouverture à l’introduction au Dzogchèn, donnant le coup d’envoi de la série des JO de la Grande Perfection !

Dans l’Atelier du traducteur 6

Dans « Dans l’Atelier du traducteur 6 » Paul explique que toute pratique spirituelle est basée sur l’érudition et la réalisation yogique.

La cité de ma peur

Dans cet article “La cité de ma peur”, Nils parle du regard qu’il est possible d’avoir sur la peur, et son intérêt pour révéler ce que nous sommes vraiment.

L’ère de tout et l’ère de rien

Dans “L’ère de tout et l’ère de rien”, Mila Khyentse parle du processus des extrêmes humains aujourd’hui, du point de vue Dzogchèn.

Mr Peur-de-tout et Mr Peur-de-rien

Dans cet article « Mr Peur-de-tout et Mr Peur-de-rien », Johanne nous raconte une histoire de tendances karmiques, de poissons… et d’océan primordial.

La réalité du geste

Dans “la réalité du geste”, le dernier article de la série sur le geste, Mila Khyentse parle de la nature réelle du geste, de l’action.

Je fais donc je suis

Dans « Je fais donc je suis » Damien observe comment la vue du Dzogchèn libère de l’illusion d’un moi fabriqué par l’action.

L’enseignement spécial du sage et radieux souverain

“L’enseignement spécial du sage et radieux souverain” de Patrul Rinpoche est une nouvelle traduction du comité de traduction Dzogchen Today!

La dynamique du geste

Découvrez l’article de Johanne “la dynamique du geste” perçue comme expression de la nature de l’esprit, avec une dédicace au Bhoutan.