Écrit par Philippe Cornu

Philippe est un traducteur français de textes tibétains, pratiquant de longue date et responsable du groupe de traduction Dzogchen Today!

Blog | Dzogchèn Textes | Traductions des Textes Dzogchèn | Traductions Dzogchèn

Les Petites Graines Cachées est l’un des textes fondamentaux du Dzogchèn. En voici la traduction par Philippe Cornu, Paul Baffier et le comité de traduction de Dzogchen Today!

Hommage au Vainqueur, le glorieux Samantabhadra !

 

Comment la profonde absence de discursivité

Peut-elle être perçue en tant qu’objet de l’esprit ?

Dans l’expérience de la profonde absence de conceptualisation,

Il n’y a rien à part l’expérience elle-même.

Les phénomènes sont juste tels quels

Et ne s’imbriquent pas les uns dans les autres.

Quelle que soit la profondeur des expressions utilisées,

Comment pourraient-elles être appropriées au sens ultime?

Accumulations de mérites et de Sagesse,

Recueillement, purification des tendances récurrentes,

Ce ne sont là que des clous de fixation :

Dans l’Espace où il n’y a rien à saisir, point d’artifice !

Se tenir le dos droit, les jambes croisées,

Les techniques corporelles artificielles, tout cela

Naît manifestement d’une conception inférieure du corps.

Pour ce qui demeure depuis toujours semblable à l’espace,

Il n’y a pas de posture droite les jambes croisées qui tienne !

La nature se présente en tant qu’espace,

Elle est la base des transformations au sein de cet espace.

La Nature de l’esprit est la dimension spatiale pure et parfaite,

La base d’accomplissement de l’Éveil.

La Nature de l’esprit n’a ni fondement ni origine :

Pareille au ciel, elle ne peut être trouvée par une quelconque recherche.

L’Eveil sans naissance

Est totalement au-delà d’un Eveil lié à la cause et au résultat !

 

(IOL Tib J 594)

Buddhagupta

Traduction Philippe Cornu

Relecture : Comité de traduction Dzogchen Today!, 2022.

Un commentaire concis de ce texte écrit par Mila Khyentse est disponible ICI.

Vous trouverez une autre traduction disponible en anglais ICI.

Chats et singes

Dans sa biographie du maître dzogchen et tertön Jamyang Khyèntsé Wangpo, Jamgön Kongtrul compare les pratiquants à des singes et à des chats.

Le dragon illusoire

Dans “Le dragon illusoire”, Paul parle des illusions du chemin pré-spirituel ou comment la procrastination empêche de vraiment commencer.

La montagne est vivante ! 3

Dans «La montagne est vivante ! 3» Paul évoque l’incidence de la montagne sur la vie humaine et la redéfinit parmi les autres formes d’êtres.

Moi, moi, moi (et les autres ?)

Dans « Moi moi moi (et les autres ?) », Damien nous propose de rencontrer un moi au-delà du moi et un autrui libre de toute idée d’autrui.

Le jeu du repli et du rejet

Dans Le jeu du repli et du rejet, premier article de la série “La vie ensemble”, Nils fait le lien entre les trois émotions fondamentales qui guident notre vie, et leur nature véritable.

Autour d’un bol de soupe

Cet article illustre l’espace de la coloc’ avec Grégoire et Paul pour désapprendre ses habitudes… autour d’un bol de soupe !

La montagne est vivante 2

Dans “La montagne est vivante 2” Paul parle des Yul lha comme des divinités-régions, protectrices des êtres et des enseignements.

Le grand amour

Pour débuter la série « la vie ensemble », Grégoire aborde l’une des grandes illusions de nos sociétés, l’une de celles qui nous mettent souvent en action, pour le meilleur et pour le pire: l‘amour, le grand amour.

L’activité éveillée

In the last post of this action series, ‘The Enlightened Activity’, Mila Khyentse talks about the universal compassion, enlightened activity.

La pensée, mère de l’action ?

Ce second article de la série Le Sens de l’Action, “La pensée, mère de l’action” écrit par Mila Khyentse, traite de l’origine de l’action.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les dernières nouvelles, changements et les tout derniers articles de Dzogchen Today!